À cause d’Israël, le Liban interdit ces deux films

censure

Les autorités libanaises ont interdit la diffusion de deux films, à savoir « The Post » du réalisateur Steven Spielberg et la production australienne « Jungle », et ce en raison du boycott par Beyrouth de tout produit en lien avec Israël, a indiqué, ce lundi, un responsable de la Sûreté générale libanaise.

Spielberg figure sur la liste noire du Bureau central de boycottage de la Ligue arabe, pour avoir donné un million de dollars aux israéliens pendant la guerre de 2006 entre Israël et le Hezbollah au Liban, a expliqué ce responsable, précisant que « The Post » a été interdit en raison de cette liste « respectée par le Liban », qui est techniquement en guerre avec Israël.

Par ailleurs, après deux semaines de diffusion dans les salles au Liban, « Jungle » a vu sa licence retirée, a indiqué le responsable, ajoutant qu’il y a eu des protestations qui ont poussé la Sûreté générale à le retirer des salles pour éviter tout problème.

Le film a été critiqué par la « Campagne pour le boycott des soutiens d’Israël au Liban » car il est adapté d’un roman israélien qui raconte l’histoire vraie d’un baroudeur de la marine israélienne.

La Sûreté générale est chargée de gérer la censure des films, des livres et des pièces de théâtre, notamment sur la base du respect des mœurs ou la question des liens d’une œuvre artistique avec Israël.

MAP

Suggestions d’articles