Événements d’Al Hoceïma : report du procès au 3 octobre

Cour d'appel Casablanca

La Cour d’appel de Casablanca a reporté au 3 octobre prochain le procès de 21 personnes -dont quatre sont poursuivies en état de liberté- mises en cause dans les événements d’Al Hoceïma, rapporte ce mardi la MAP qui cite une source judiciaire. La Cour a pris cette décision pour permettre aux avocats de la défense de mieux préparer le dossier de ce procès, dont la première audience a débuté dans la matinée.

Parmi les 21 accusés, cinq prévenus sont poursuivis, chacun en ce qui le concerne, pour « atteinte à la sécurité intérieure de l’État », « tentatives de sabotage, de meurtre et de pillage », « préparation d’une conspiration contre la sécurité intérieure » et « réception de fonds, de donations et d’autres moyens matériels destinés à mener et à financer une activité de propagande à même d’attenter à l’unité et la souveraineté du Royaume ».

En ce qui concerne les autres mis en cause, ils sont poursuivis, entre autres, pour les délits « d’offense et de violence à l’encontre des éléments des forces publiques, ayant causé des blessures avec préméditation, la désobéissance armée, la détérioration de véhicules et de biens publics ».

Lire aussi : Hamid El Mehdaoui : ce qu’a décidé la Cour d’appel d’Al Hoceïma

leDaily.ma

Suggestions d’articles