La cicatrice qui trahit Tariq Ramadan

Tariq Ramadan

Tariq Ramadan fait l’objet de deux plaintes pour viol en France. Le parquet de Paris a requis ce vendredi le placement en détention provisoire de l’islamologue. Ce dernier dément catégoriquement les faits qui lui sont reprochés, et parle de « relation de séduction ».

Jeudi 1er février, l’intellectuel a été confronté à l’une de ses accusatrices. Une confrontation qui n’a pas tourné à son avantage puisque cette dernière a dévoilé un détail très intime qui aurait mis en difficulté l’islamologue.

La femme, âgée de 40 ans et handicapée, affirme avoir été violée en 2009 à Lyon. L’intellectuel reconnaît l’avoir rencontrée dans un hôtel, mais affirme que cette rencontre n’a duré qu’une demi-heure et ne serait restée qu’au « stade de la conversation ».

Pourtant, leParisien révèle que Tariq Ramadan serait mis à mal par l’existence d’une petite cicatrice évoquée par la plaignante et que l’accusé a reconnu posséder. Longue de trois centimètres, elle se situerait entre le sexe et le pli de l’aine, selon France Info. À l’issue de cette confrontation, le théologien a refusé de signer le procès verbal.

I.K

Suggestions d’articles