Les États-Unis claquent la porte de l’Unesco pour cette raison

Unesco

Coup de tonnerre à l’Unesco. Les Etats-Unis ont annoncé ce jeudi qu’ils se retiraient de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), accusant l’institution d’être « anti-israélienne » (suite à la décision de déclarer la vieille ville de Hébron, en Cisjordanie occupée, « zone protégée » du patrimoine mondial). Le pays de l’Oncle Sam conservera un statut d’observateur, a précisé le Département d’Etat, en lieu et place de leur représentation à l’agence onusienne basée à Paris.

La directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, a dit « regretter profondément » cette décision. « L’universalité est essentielle à la mission de l’UNESCO pour construire la paix et la sécurité internationales face à la haine et à la violence, par la défense des droits de l’homme et de la dignité humaine », a-t-elle souligné dans un communiqué.

Quelques heures après, Israël a également décidé de se retirer de l’Unesco pour les mêmes raisons.

Lire aussi :Une Marocaine en lice pour diriger l’Unesco
Cet article a été updaté

leDaily.ma

Suggestions d’articles